Abdelhafid Rouag est mort.

                             Collectif de Soutien Adlen

       Qui était Abdelhafid (Adlen) Rouag ?

È

Tout le monde l'appelait Adlen. Nous continuerons. Tous ceux qu'ils l'ont connu utilisent le même mot pour en parler: Adlen était gentil.  Adlen n'avait rien à voir avec les insupportables sous-entendus que distille la presse nauséabonde à travers leurs mystérieuses et anonymes "sources policières".

Adlen est né en Algérie, à Skikda, en 1958. Il est mort trop tôt... en France. Il n'avait que 46 ans. Il laisse une femme, Kheira et trois enfants (Sami 7, Sabrina 11, Schéhérazade, 12 ans).

Employé dans une entreprise de livraisons, son patron (remercions-le, il nous a rejoint) s'est toujours loué de sa ponctualité et de sa probité. Adlen était heureux de son travail. Au point qu'il attendait avec impatience la fin de ses jours de récupération pour reprendre ses tournées de livraison!

A la sortie de l'école, nombreux sont ceux qui se souviennent de lui distribuant des pains au chocolat à ses enfants ou les partageant avec leurs copains.

Sa mort, encore inconcevable à ses trois enfants, devra leur être expliquée.

Nous y veillerons. Pour le moment, nous surveillons attentivement le fonctionnement des institutions de la République Française... la moindre dérive sera évidemment dénoncée par les moyens que le Collectif jugera appropriés.

È